Les séances du travail

Pour mener à bien son travail académique, que ce soit un exposé, une réalisation pratique, un mémoire, ou un travail de thèse, il faut que l'étudiant adopte une méthode de travail claire et organisée. Nous allons parler aujourd'hui d'un détail dans cette organisation qui est la séance de travail.
Le résultat final ne peut s'obtenir qu'après plusieurs séances individuelles et collectives. Ces séances doivent être planifiées dans les mesures du possible, limitées dans le temps, et à objectifs bien clairs.
  1. Les séances individuelles cumule la plus grande partie du temps consacré par l'étudiant. Ces séances se déroulent dans le bureau, chez soi, dans les laboratoires ou sur le terrain. Elle sont à consacrer au travail ne nécessitant aucune validation du superviseur ou dépendance de données externes.
  2. Les séances collectives, qu'elles soient entre les collègues de la même équipe (comme les binômes de travail) ou avec les superviseurs, sont à consacrer aux virages critiques dans le cycle du travail. Il peut s'agir de passage entre deux chapitres, commencement d'une nouvelle étape, début d'un sous-projet, préparation des expérimentations ou établissement de questionnaires d'étude.
  3. Les séances de validations sont des courtes réunions avec les superviseurs et les directeurs de projets pour valider des résultats, approuver ou choisir une démarche ou décider d'une communication ou une publication.
  4. Les séances d'accompagnement sont des séances programmées ou déclenchée au besoin pour assister les stagiaires ou les nouveaux recrus dans leurs tâches et besognes sur les points non maîtrisés.
  5. Les séances ouvertes sont fortement déconseillées, bien qu'elles sont toujours indispensables à un certain niveau. Il s'agit de séances où la problématique générale est discutée et où les grandes lignes du projet sont délimitées. Ce sont des séances de réflexion qui précèdent le travail et sont guidées par des brouillons à finaliser pour produire les différents plans de travail.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire